This post is also available in English.

Google Reader fermera ses portes le 1er juillet

J'aimerais qu'on soit le 1er avril là, vraiment... Pourquoi ? Parce qu'en ouvrant Google Reader ce matin, j'ai eu droit à ça :

Message

Pour ceux qui ne le savent pas, Google Reader est non seulement un lecteur de Flux RSS, mais possède surtout une API permettant à des applications tierces de récupérer et de gérer les flux d'un utilisateur. Autrement dit, avec la fermeture de Google Reader, pas mal de lecteurs RSS tiers (Reeder, Press, Feedly, etc.), se voient dépourvus de leur moyen d'interaction avec les flux RSS de l'utilisateur.

Voici le passage sur Google Reader publié par Google sur son blog dans un grand post concernant un nettoyage de printemps :

We launched Google Reader in 2005 in an effort to make it easy for people to discover and keep tabs on their favorite websites. While the product has a loyal following, over the years usage has declined. So, on July 1, 2013, we will retire Google Reader. Users and developers interested in RSS alternatives can export their data, including their subscriptions, with Google Takeout over the course of the next four months. Urs Hölzle, SVP Technical Infrastructure

Autrement dit, Google Reader n'a plus assez d'utilisateurs aux yeux de Google, donc ils décident de fermer boutique. Je dois avouer que j'aimerais bien voir les chiffres, car il me semble qu'il y a encore un bon nombre d'utilisateurs actifs... Une pétition a fait surface sur Avaaz, demandant la mise en open source de Google Reader, mais les chances que cela arrive sont minimes. Cela dit, on ne sait jamais...

Pour moi, le plus embêtant dans cette fermeture, c'est que du coup on perd l'ultime moyen de synchronisation de nos flux entre nos différents périphériques (PC de bureau, PC portable, téléphone, tablette, etc.). Il faudrait donc idéalement qu'un nouveau service du même genre ouvre ses portes et que toutes les applications se mettent à l'utiliser. Pas évident...

L'autre solution consiste à se trouver un lecteur RSS multiplateforme, comme par exemple Feedly, qui permet de synchroniser ses données d'un appareil à un autre. D'ailleurs, Feedly songe à ouvrir son API ou à le passer en open source afin que d'autres applications puissent l'utiliser. S'ils font ça, ils deviendront peut-être le nouveau Google Reader...

Bref, c'est une bien triste nouvelle qui tombe, mais nous finirons bien par savoir vivre sans Reader.

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article. Si vous l'appréciez, n'hésitez pas à le partager autour de vous.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également soutenir l'écriture de ces articles via le bouton Flattr ci-dessous ou en m'offrant une bière.

Vous pouvez également vous abonner ou me suivre sur les réseaux sociaux à l'aide des boutons ci-dessous.

Commentaires

comments powered by Disqus
S'abonner

Si vous souhaitez recevoir un e-mail lors de mes prochaines publications, laissez-moi votre adresse ci-dessous. Elle ne sera jamais divulguée à des tiers.